Comment je me désintoxique des métaux lourds naturellement

C’est bien gentil de savoir qu’on souffre d’une intoxication aux métaux lourds et qu’une détox peut être une piste vers la guérison mais… comment s’y prendre ?

C’est bien la question que je me suis posé pendant de nombreuses semaines. J’ai parcouru des sites internets, forums et vidéos Youtube à la recherche de LA MEILLEURE FACON DE SE DÉTOXIQUER DES MÉTAUX LOURDS. 

Au cours de ces recherches, je retiens une chose essentielle : la détox est une procédure délicate et qui prend du temps. Il ne faut pas espérer une guérison rapide, et surtout il ne faut pas entamer une détox sans être préalablement informé, préparé et suivi. Pourquoi ? Cette procédure n’est pas anodine et peut entraîner, si elle n’est pas correctement réalisée, une aggravation de l’intoxication et donc des symptômes liés.

Pour que la détox puisse se faire de manière efficace, voici les 3 étapes à retenir et par lesquelles il est souhaitable de passer :

  1. éliminer les sources de contamination
  2. entamer une détox douce et naturelle
  3. ajouter un chélateur si besoin (plantes)
  1. Eliminer les sources de contamination

Avant d’envisager  la détox, je conseille à toutes les personnes concernées de près ou de loin par une possible intoxication aux métaux lourds de commencer par assainir leur environnement. Pour cela, assurez-vous d’éliminer les sources de contamination pour ne plus ingérer, respirer ou être en contact avec quelque mercure ou aluminium que ce soit.

Pour le mercure :

  • évitez la consommation de gros poissons susceptibles de contenir du mercure (principalement thon, espadon, loup et requin)
  • préférez la pose de composites en résine plutôt que les amalgames dentaires basiques qui contiennent du mercure qui est ensuite ingéré petit à petit. Certaines périodes entreprennent une depose des amalgames, qui consiste à les faire retirer. Attention, cette procédure doit être réalisé chez un dentiste spécialisé dans ce type de pratique qui peut s’avérer dangereuse si mal effectuée.
  • veuillez bien à laver vos fruits (même bio) avant consommation car certains pesticides contiennent du mercure
  • réduisez votre consommation de sucre blanc, qui favorise la libération du mercure présent dans les amalgames dentaires
  • avant tout vaccin ou prise de medicaments, vérifiez que celui-ci ne contienne pas de mercure (exemple du mercurochrome qui en contient)

Pour l’aluminium :

Dans les produits cosmétiques : 

  • vérifiez le contenu de vos produits cosmétiques: déodorant, savons, crèmes
  • checkez également votre maquillage (fond de teint, rouge à lèvres, …) Je me suis rendu compte que la quasi totalité de mon maquillage en contenait. J’ai donc refait toute ma trousse de maquillage en remplaçant tout ce que j’avais par des produits plus respectueux de ma peau et de l’environnement. Il est possible de trouver sur internet des marques de cosmétique sans produits chimiques.

Dans les médicaments et vaccins : 

  • vérifiez pour vos prochains vaccins qu’ils ne contiennent pas d’aluminium
  • checkez également la présence d’alu dans les médicaments anti-acides de type Gaviscon®, Maalox®, Phosphalugel®, Contracide®…

Dans l’alimentation :

  • réduisez considérablement l’utilisation d’ustensiles de cuisine en aluminium et d’emballages alimentaires en aluminium (type papier alu). En effet, la majeur partie de l’aluminium absorbée vient des aliments. Préférez les ustensiles en acier inoxydable et le papier sulfurisé pour réaliser vos papillotes.
  • préférez les bocaux en verre pour la conservation de vos aliments.
  • bannissez également les aliments contenant des additifs alimentaires à base d’alu. Ils sont utilisés pour conserver les charcuteries, blanchir les pains et farines, colorer les confiseries. Faites particulièrement attention aux additifs suivants: métal (E173), sulfates (E520 à E523), phosphates (E541) ou silicates (E554-555-556-559).
  • filtrez l’eau que vous consommez car l’aluminium est aussi présent en forte quantité dans l’eau du robinet.

metaux lourds contamination aluminum sources fibromyalgie maladie

2. Se détoxiquer de manière douce et naturelle

La deuxième étape permet de s’assurer que l’organisme est prêt à supporter la détox et de commencer une détox naturelle. Pour cela, je me suis inspirée des recommandations du naturopathe Stephane Tétart.

Il recommande plusieurs mois avant le début de la detox de s’assurer que l’organisme fonctionne correctement et que les émonctoires seront en mesure de faire leur boulot. Les émonctoires sont les organes chargés d’éliminer les déchets (l’intestin, la peau, les reins, les poumons et partiellement le foie). Ce sont les portes de sortie qu’utiliseront les métaux lourds pour être évacués du corps et il faut donc s’assurer qu’elles soient « ouvertes ».

Pour cela, voici les recommandations :

  • supprimer la consommation de gluten et de produits laitiers pour augmenter l’énergie du corps à la détox
  • protéger le corps du stress oxydatif : prise de vitamines (A,C,E) et zinc
  • saturer le terrain de bon nutriments : magnésium, vitamine B
  • soutenir le foie grâce aux aliments contenant du souffre (chou, ail, MSM) et le protéger grâce au chardon marie ou au desmodium. C’est le foie qui s’occupe de la détox, il faut donc en prendre extrêmement soin.
  • manger beaucoup de fibres pour permettre aux métaux lourds d’être attrapés par celles-ci et correctement évacués = alimentation très riche en légumes

Je vous conseille de regarder cette vidéo dans laquelle Stephane Tétart explique les 6 règles indispensables pour se détoxiquer des metaux lourds 

fruits legumes metaux lourds foie soutenir detox

3. Introduire un chélateur

Une fois que vous avez récupéré de l’énergie, que le foie fonctionne bien, que vous mangez assez de fibres et que votre corps est efficacement supplementé en vitamines, zinc et minéraux, … la detox doit normalement commencer naturellement.

Si vous souhaitez optimiser son fonctionnement, vous pouvez alors (seulement à ce moment là) commencer à introduire un chélateur.

Beaucoup de médecins recommandent l’utilisation d’un chélateur doux pour éviter que la détox ne soit trop forte et que les métaux lourds ne se retrouvent en mouvement dans l’organisme sans avoir pu être évacués (= DANGEREUX).

Pour ma part, j’utilise le protocole Medical Medium qui fait ces preuves selon pas mal de témoignages et qui consiste à utiliser les chélateurs naturels suivants : dulse de l’atlantique / jus d’orge / spiruline / coriandre

Ma détox consiste à un smoothie chaque matin, ou un matin sur deux en période de fatigue, dont voici la recette.

Smoothie détox métaux lourds

metaux lourds detox mercure aluminium smoothie naturelle coriandre chelateur

Mixer l’ensemble des ingrédients dans un blender :

  • 1 cc de spiruline en poudre
  • 1 cc de jus d’orge en poudre
  • 1 petite poignée de dulse de l’atlantique
  • 1 poignée de coriandre fraiche
  • Le jus d’une grosse orange bio (ou 2 petites)
  • 1-2 bananes bien mures
  • 2 verres de myrtilles sauvages bio
  • un peu d’eau filtrée si besoin

detox debarasser eliminer metaux lourds mercure aluminium smoothie cure fibromyalgie chelateur naturel

Vous verrez, le goût est sympa et je trouve que c’est un bon moyen pour consommer tous les ingrédients chélateur en une seule prise par jour, et de manière agréable ! 🙂

J’en profite également pour vous conseiller d’aller consulter le forum MELODIE, sur lequel vous pourrez trouver une communauté accueillante de personnes entreprenant des détox, et qui partagent leur expérience.

J’espère que cet article vous a plu ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s